0 Flares 0 Flares ×

Par David MAJEWSKI.

Et Voilà, le coyote de l’Obiou a réalisé son premier Ultra Trail Montagnard avec cette 27ème éditions du Grand-Duc  Chartreuse (80 km, d+ 5100 m, dimanche 26/06/2016, Saint-Hilaire-du-Touvet (38)).

Bilan très positif pour cette tentative, une gestion de course au top, un mental au top, des sensations bonnes, malgré une douleur vers le psoas, bassin,  qui m’a un peu handicapé en descente à partir du 2ème passage au col du Coq!

Un Grand Merci à Romain COSTE qui m’a suivi tout le long de cette longue journée, à mes proches qui me supporte tous les jours, aux TTT présents pour leurs encouragements et aussi aux connaissances sur le parcours qui m’ont bien motivé et encouragé!!

Je réalise le 11ème temps, en 11h39min d’efforts!

Un départ prudent, calé au cardio, je me retrouve vers la 25ème place au pas de Rocheplane. Ensuite je double dans la première descente technique et me cale avec un groupe pour la traversée de  la Dent de Crolles. C’est technique, mais c’est beau. Je réalise une grosse descente  de la dent de Crolles et double pas mal de monde. Ensuite, je gère bien la montée vers Chamchaude, toujours avec un œil sur le cardio. Je commence à voir que certains sont en souffrance, on entre vers la 3ème heure de course. Moi, tout va bien, je profite de cette belle fin de montée sous les falaises, sur ce beau chemin en balcon dit « des Jardins ». Après le Sappey toujours le même tempo, je remonte 3 concurrents. Entre le col de la Faita et le col du Coq, c’est la misère du Bec Charvet, vraiment une section pour les cochons. En revanche la descente sur le Tourond est compliquée, car mon psoas me bloque le bassin et donc la foulée. Juste avant le KM 40 à St Hilaire, notre Juliette, froome froome, tout de jaune vêtue  arrive à mes côtés. Je sais que je ne la rêverais plus, au vu de sa belle foulée et son expérience. Durant la boucle dite étape 4, j’ai du mal à trouver le rythme dans toutes ces montagnes russes. La descente de Crapanoz se fait plutôt bien, malgré mon handicap de psoas. Ensuite, ce terrain typé Templiers me plait, mais que la bassine d’eau me fait du bien à Crolles ! Dans la chaleur de midi, je connais mon premier coup de mou. Je me plonge la tête dans la bassine, ça fait trop du bien. Je reprends mon  petit rythme, mais constant. En revanche je reprends du gaz pour la monté du funiculaire où ça commence à péter dans tous les sens. Moi en mode robot, je grimpe bon tempo. Retour St Hilaire dans le top 10. On est un bon groupe à n’être pas très loin les uns des autres. On part pour la dernière partie. Le début est plutôt joli, roulant, sur les crêtes du plateau. Mais  après la traversée de route, une section boucherie qui mène vers le col de Marcieu vient nous cueillir. Je vois Stéphane MAJOLET en bénévole, il m’encourage bien. Je suis à la 9ème place juste avant le col de Marcieu et donc, vers le finish, et même  pas loin de la 8ème. Mais drame! Dans l’euphorie, j’ai un coup de mou, début d’hypo et je dois la surmonter. Je finis tant bien que mal ce col, 2 concurrents me passe. Je retrouve Cyril PEROT et Romain COSTE, pour le dernier ravito et ses encouragements. Je file petit rythme vers l’arrivée. Début en faux plat montant , puis une piste à plat, ou légèrement descendante, pour un  final de 8 km, très très long ! Je me refais la sanguette, je file entre 10 et 12km/h sur la piste, mais l’éclat pris plus tôt est trop dur à remonter, mais bon, aucun regret ça fait partie du jeu!!


Crédit photo : Stéphane MAJOLET

Ultime descente, personne derrière ni devant, je me laisse filer prudemment vers le finish.

Voila le meilleur moment de la course, l’arrivée avec ma Mimi, et ma chérie qui m’ont fait une belle surprise en venant à l’arrivée. Que  j’ai beaucoup pensé à eux dans l’efforts et voici la récompense : de grandes émotions!

Bien content de cette perf, au vu d’une prépa un peu perturbé par des petits bobos, y’a plus qu’à se reposer et faire du spécifique pour les championnats de France de trail début septembre, où je compte bien faire valoir cette expérience et mes progrès en montagne!!

0 Flares Twitter 0 Facebook 0 0 Flares ×

3 thoughts on “Le Coyote de l’Obiou se transforme en vrai montagnard!

  1. Merci une bien belle expérience et aussi une course historique a mon compteur!!

    Y’a plus qu’a réaliser un bel été et feu aux championnat de france avec le team et obj podium!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *