0 Flares 0 Flares ×

Fin 2016, Céline CHARRON a rejoint le Taillefer Trail Team. Elle se présente :

• Peux-tu te présenter en quelques mots ?

Céline Charron, grenobloise, fan de nos montagnes, de la nature, des ballades en forêt à la recherche de champignons, et il faut le dire, des plaisirs simples de la vie comme la bonne bouffe ! Jardinier depuis peu suite à une reconversion en 2016, avant j’étais assistante de direction.

• Tu pratiques la course nature ou le trail depuis longtemps ?

J’ai commencé à courir en début d’année sur les berges, chaque sortie me permettait de prendre le recul nécessaire dont j’avais besoin et de prendre les décisions importantes pour mes choix professionnels. Et l’envie de me dépasser à fait son apparition ; j’ai augmenté les distances jusqu’à m’inscrire au semi-marathon de Vizille.

• Comment es-tu venu à la course nature ?

Elle permet de rompre la monotonie du « plat » . Courir sur tous types de terrain, boueux, caillouteux, en forêt, en montagne, le besoin et l’envie de liberté et d’autres encore sont autant de plaisirs qui font que j’aime ce type de course.

• Quelles sont tes motivations pour pratiquer le trail?

La possibilité d’associer tous ces plaisirs sur des terrains et paysages inconnus avec l’envie de me surpasser. Quand je me suis retrouvée sur la 1ère marche, je n’en revenais pas et c’est devenue un sorte de drogue. L’adrénaline et la pression que je ressens avant chaque course me poussent à dépasser mes limites à chaque fois au point que je n’ai plus de limites 🙂 Chaque course est une victoire et je dois l’avouer, j’adore et je cours pour gagner.

• A quelle épreuve rêves tu de participer ?

Pourquoi pas l’UT4M100, ou le Trail de la muraille de Chine, mais faut que je m’entraîne et que je gagne au loto, ce sont des rêves pour le moment !

• Ton meilleur souvenir de course nature ?

Les 17 km d’Uriage, 820 de D+ ; mon 1er de cette distance et de ce dénivelé. A peine sortie de la voiture pour aller chercher mon dossard, j’étais trempée, des trombes d’eau ! Je n’ai pas fait marcher arrière, de la boue jusque dans le bas du dos, j’ai même vue une biche en haut de la montée, c’était beau. J’ai compris beaucoup de choses sur moi et que les limites que l’on a sont celles que l’on s’imposent. Après j’en ai d’autres, beaucoup grâce aux bénévoles ou coureurs/ coureuses rencontrés sur les parcours ou aux arrivées.

• Où rêves tu de courir hors compétition ?

Au milieu de grands espaces comme les steppes de Mongolie.

• Quels sont tes objectifs cette année ?

Je me remets d’un accident et je ne peux que reprendre sur du plat pour un mois. Je souhaite vraiment progresser et améliorer mes performances car j’ai atteint mes limites en m’entraînant seule, je suis un peu flemmarde mais si l’on me pousse un peu et que je m’entraîne sérieusement, je sais que je peux aller plus loin.

• En quelques mots, peux tu nous présenter un de tes spots d’entraînement ?

Les Vouillants à partir du parc Karl Marx  ; c’est pour moi un vrai terrain de jeu. Et monter jusqu’à Saint-Nizier c’est vraiment agréable très tôt en été et apprécier la vue.

• Comment as tu découvert le TTT ?

Le bouche à oreille et l’envie de partager cette passion que je viens de découvrir.

0 Flares Twitter 0 Facebook 0 0 Flares ×

5 thoughts on “Céline CHARRON rejoint le TTT

  1. Bonjour,

    J’étais sur un trail samedi 10 juin avec Céline et j’ai de jolies photos de son podium. Pouvez -vous avoir la gentillesse de lui dire qu’Amélie veut bien les envoyer mais je n’ai pas son adresse mail ?

    Merci d’avance

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *