0 Flares 0 Flares ×

Par David MAJEWSKI :

• Vendredi matin :

C’est parti pour Millau, et son célèbre Festival des templiers, qui fête ses 20 ans. Co voiturage TTT POWA avec mon Johann, Hélène qui découvriront le mythe, Robin et Flo qui eux connaissent l’évènement. Première question, comment faire rentrer 5 trailers dans une Clio avec leurs sacs ? Car oui pour un trailer, c’est bien ça qui prends l…e plus de place et non son gabarit. Surtout qu’Hélène est venue avec une galerie de badminton Babolat plus grand que le coffre !! Le trajet se fait sous une compile des années 80 RFM party tour, et la bonne humeur est au rendez-vous. On rejoint notre président national et prenons quartier à Nant, superbe village du Larzac, capitale jadis des Templiers.

Avec la team sur le stand du TPM

• Vendredi soir :

on encourage Robin, Hélène, François et mon JMG, mais non vous ne rêvez pas, dans le superbe village de Castelnau Pégeyrol pour le Trail du viaduc. Ricardo me raconte sa grande aventure d’ultra endurance trail stoppée au bout de 35 km, pour cause de chute provoquée par une taupe du Tarn !!! Au gite nous retrouvons Flo et Kath qui nous racontent leur Intégrale des causses. Flo et sa médaille en chocolat, vraiment pas passé loin du podium et la Kath 6ème féminine et 3ème SF, qui a bien géré son premier long (et oui le %arathon des causses c’est du moyen lol). Je retrouve Sylvain notre Francilien du TTT, qui nous narre ses exploits de CCC et ses aventures avec son guide autour du Mont-Blanc. Le repas se passe dans la bonne humeur, et la nuit se passe plutôt bien avant que Robin ne rentre du Trail du viaduc, avec l’estomac en vrac !! Je vous laisse imaginer l’ambiance Fébreze !!

• Samedi :

Journée d’attente et d’encouragements des TTT en liste sur les différents formats de courses proposées. Après une matinée au calme entre photo du team, discussions, préparation des affaires, nous nous rendons à Millau. Avec Isma on accompagne un peu la bande et nous filons manger. J’essaie de le contrôler un peu, car il part dans tous les sens !!! Après le repas je retrouve mon frère, Delphine qui ont fait le déplacement et la mobylette Aurélien qui prendra le départ de son 1er Templiers. Pour revenir à Nant, nous passons par Massebiau, la Roque, et nous visualisons le terrain de jeu de demain. En fin d’aprem on fait un petit footing dans Nant et sous le Roc Nantais, pour dégourdir les canettes qui ont l’air plutôt bien. Dernier repas, la pression commence à monter doucement.

• Dimanche (Jour du combat) :

2H30 Réveil, préparation, pti dèj, bizarre pas de Francky à la salle de resto bon…je me dis qu’il se motive dans sa chambre !!!!!
4h départ, mais toujours pas de Francky ! On s’affole un peu, on l’appelle, pas de réponse, mais qu’est ce qu’il fou bordel !! Le voilà, arrivant sur son 31, jean basket gomina !! Mais qu’est ce tu fou !! Ben on va déjeuner !! Mais Francky, il est 4h, mais non il est 3h !!! Voilà un mec qui s’est fait avoir par le changement d’heure !!!! N’ayant pas fait confiance à la technologie, il a mis 1h de moins en plus sur son tel !! Ah ces anciens.
Bref on part quand même avec de la marge, et nous sommes en VIP en plus « merci JPG pour le pass parking ». Echauffement rapide et me voilà à nouveau dans le SAS Elite avec tous le gratin du trail national et mondial. Je suis motivé à bloc. Putain mon Mayou, y’a 3 ans et demi de ça, tu ne connaissais le trail et les Templiers que par ton Frangin. Tu faisais 88 perles et tu faisais chanter la gonfle. Maintenant te voilà au milieu des meilleurs ! Je suis très très loin de leurs niveaux, mais c’est quand même une petite fierté d’être à côté des personnes que je mate dans les mags en séance PPG dans mes toilette !! Petite histoire de Gilles Bertrand, je ferme les yeux, je me concentre, je pense à ma Solène, ma Emmy, qui partagent mon quotidien et me laissent du temps pour m’entrainer. Mon Frangin qui ne peut encore pas fouler les causses cette année et faire des perfs de folie !! A ma famille, aux potes du TTT avec qui on partage des superbes moments de trail et de vie. Puis à moi, à ma fierté, j’ai abandonné 2 fois cette année, il n’y aura pas de 3ème, surtout pas aujourd’hui. Et aujourd’hui, je veux faire à nouveau un top 100, malgré tout le gratin qu’il y a ! J’aborde cette course en guerrier, je sais que je vais me faire mal, que le parcours va me taper dedans, je me prépare à ça, le Puncho c’est un ring, le Mayou est prêt !!! Mentalement j’y suis, Ameno renforce tout ça et c’est parti.

Millau à Peyrelaud :
Je prends de suite un bon départ, sans forcer je me retrouve avec Stéphanie Duc comme à Buis!! Très calme, on grimpe cool sur le causse noir, et ensuite je prends mon allure de croisière ! Je gère plus que l’an passé, je suis facile. Je suis Stéphanie, je ne me laisse pas entrainer par Virginie Covignon, pourtant accompagnée d’une belle troupe de mecs, collés à son postérieur ! Bon on ne va pas dire qu’il n’est pas affuté !! Je reste concentré et savoure le beau levé du soleil et la belle descente sur Peyrelaud ! Ravito, dépose frontale au Frangin et Rémy me fait ma 1ère assistance, tout va bien.

Peyrelaud à St-André-Vézines :
Je colle à un groupe emmené par une américaine ! A 2h30 de course, je ressens un petit coup de mou. C’est souvent le cas, je ne m’affole pas, je continue sur mon tempo, je cours sans mettre d’à coup. J’arrive à Saint-André-de-Vézines dans les 120ème. Je retrouve mon staff technique TTT et leurs encouragements me boostent bien. Je fais le plein et c’est partie pour la corniche du Rajol, la Roque-Sainte-Margueritte et Pierrefiche, là où tout commence.

Arrivé à Saint-André-de-Vézines

Saint-André-de-Vézines à Pierrefiche :
L’an passé j’avais fait l’erreur de vouloir souffler à l’arche de Roquesalte, je m’étais déconcentré, et j’avais chuté. Là, je reste dans bien dans la course. La section a changé et elle est bien plus belle, en passant par Montméjean, mais plus dure. Ce passage est à couper le souffle, et la descente sur la Roque par un ravin est tout simplement magique. A la Roque, je sors les Nunchakus et grimpe à Pierrefiche sans m’affoler, tout va bien musculairement. A Pierrefiche tout mon team TTT, le Frangin ainsi que Delphine sont là pour m’encourager. Je prends mon temps, je m’alimente, pain au lait jambon Kiri, compote, on se rince et c’est partie pour la section boucherie charcuterie des Templiers. Je suis dans les 120ème, mais confiant.

Mayou à Pierrefiche

Pierrefiche / Massebiau / le Cade :
Je relance, les jambes tournent pas trop mal. Je reprends du monde. J’ai bien meilleure allure que l’an passé. Je file plutôt bien, dans ces montagnes russes et corniches. Quand t’es en jambes, tu profites grave de cette section de trail !!! Je reprends un groupe où l’allure est plutôt pas mal. Je retrouve mon Mika Van Exe, mon pote de l’UTV 2013 en relais *2, et ça fait du bien de courir avec un gars que tu connais. On se motive. On s’est déjà pas mal croisé auparavant sur le parcours en effectuant pas mal de bouts de chemins ensemble. Dans les bosses et faux plats montant, il est bien en jambe, il me fait mal à la gueule, mais je résiste en me faisant violence !! Le mental est maintenant prioritaire au physique à ce moment-là du trail. Etant meilleur descendeur, je prends les devants pour rejoindre Massebiau. On fait le plein, on nous annonce 116ème ! Il fait chaud et la terrible monté sur le cade se dresse. Je mets le cerveau sur mode expandable !! C’est parti ! Je remonte des gars, je me nourris des encouragements de la foule, et avance en tracteur. Planté de bâtons, extension !! Sur le plat du Cade, je sais que je ne suis pas loin du Top 100, mais bizarrement, durant toute la course, même quand j’étais 130ème, j’étais confiant pour ce Top 100. Les 3d trails sont au Cade, ils m’encouragent et me disent de rien lâcher ! 106ème au Cade, je sais que ça va le faire ! J’entre dans le Cade, je me rince, je remplis les bidons, une compote, une tartine de Roquefort. C’est fort très fort !! Je ressors toujours en mode expandable, poussé vous de devant ça va chier !!

Le Cade à Millau :
Je trace sur le plat tel un frelon asiatique, je double 3 gars, on dirait que je double des pépés qui vont chercher le pain !! J’envois dans la descente avant le belvédère, et je chute sur le cul mais rien de méchant ! Sur le belvédère, je fais le ramasse cadavre. J’ai le capot ouvert et le Puncho d’Agast me rappel à l’ordre ! J’avance tant bien que mal, mais c’est tellement raide que personne ne va bien vite. Puncho on m’annonce 95ème ! Dès le départ de la descente, je suis en cannes, je double 2 gars, puis juste après la grotte du Hibou (où je me boite à nouveau, comme chaque année), c’est au tour d’un autre. Je me dirige vers l’arrivée, je suis seule, personne derrière, ni devant mais je ne relâche pas !! Je vois le Frangin et Delphine qui me félicite, puis mon staff TTT (François, Robin, Hélène, Johann merci à vous et dédicace à mon Robin maitre en gestion de ravitos). Je savoure les derniers hectomètres, et voilà 3ème Templiers d’affilé, 92ème, 2ème Top 100 d’affilé ! Yesssssssssssssssssssss ! Aurélien vient me féliciter, il a fini son 1er Templiers à la 82ème place, il est content et me remercie des conseils que je lui ai donnés.
Voilà on savoure, durant les heures qui suivent ! Les images de toute cette journée reviennent ! Putain que c’était beaux, j’en ai pris plein les yeux, plein les cannes… Je finis mon week-end Templiers avec toute la troupe du TTT autour d’un aligot saucisse, puis d’un McDo !!! Cette 20ème édition et ce week-end fut le meilleur des 3 Templiers, et restera bien gravé dans ma mémoire !!

Avec le TTT à Nant

Maintenant place au repos, aux analyses, temps de passage, de la saison, voir la progression, stabilisation. Puis viendra l’étude de la saison 2015, des axes de travail ect… Je m’étais dit qu’en 2015 il n’y aurait pas de Templiers, ou alors un autre format. Mais j’ai quand même envie de titiller le Top 60, c’est quand même THE Course du Festival en terme de compétiteurs… alors verra ça cet hiver.

0 Flares Twitter 0 Facebook 0 0 Flares ×

4 thoughts on “Les Templiers de Mayou

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *