0 Flares 0 Flares ×

Par Florentin LE PROVOST.

Sylvain Arnaud, collègue du Team Endurance Shop Echirolles, m’a proposé un petit week-end fin juin à La Grave pour participer au Trail u pays de la Meije. 42 km et 2940 d+ annoncés, parfait pour une dernière sortie longue au seuil avant Le Grand Duc la semaine suivante. Je mise tout sur la surcompensation!

Depuis la fermeture du tunnel du Chambon, c’est un peu compliqué de se rendre là bas ( et on pense surtout aux difficultés rencontrées quotidiennement par la population locale…) mais l’organisation a tout prévu avec un système de navettes qui font la jonction entre la fin de la traversée du lac en bateau et La Grave.

C’est toujours aussi beau quand on arrive samedi matin pour le départ de la verticale. Florian MAIRY est chaud bouillant et me confie qu’il veut démonter Serge Garnier… ou pas… Nicolas Chastanier et Aude Diet sont là aussi (et oui Aude ici c’est deux bises, pas trois! 😉 ) Je retrouve notre hôte Antoine Marnat et j’enchaîne avec un petit footing de décrassage. 600 d+ en 30 minutes sur le début de la montée au refuge de l’aigle, ça donne envie de continuer mais il y aura suffisamment de quoi en profiter le lendemain. Du coup c’est demi tour direction la sieste. Florian rentre content de sa verticale (il termine 2ème) et on va chercher les dossards. On y retrouve les deux Nicolas (Perrier et Hairon) pour une petite terrasse au soleil. Ça commence à chambrer un peu…
Retour à la maison pour la préparation finale: Compex (« regarde Florian, c’est trop bien, il y a même un programme prévention entorse cheville »), BD, pâtes et dodo.

Le lendemain, on se rend au départ en trottinant pour l’échauffement. Ça pique un peu, on est en montagne, j’ai un peu froid aux mains, j’aurais dû prendre des petits gants en latex, mais d’un autre côté ça rassure Florian

Pipi de la peur, crachat de la peur (mention spéciale du jury à Nico Pschitt qui s’en met plein le bras) du coup on a du mal à se concentrer sur le briefing… On sait juste qu’il faut passer à l’aiguille « du truc » et ne pas oublier de se signaler clairement et dire « barre toi à gauche /à droite » (dixit Sylvain) si on double un concurrent du 22 km sur la fin. On part donc dans la bonne humeur, mais vite. 55 minutes pour 10 km et 400 d+. Clément Molliet, tout de HOKA vêtu, Nicolas Hairon en short X-bIONIC et ADIDAS RAVEN light ( = avec la moitié des crampons arrachés) et Florian Mairy dans sa tenue UGLOW prennent les commandes. Je suis derrière avec mon T-shirt ENDURANCE SHOP ECHIROLLES, accompagné par Nicolas Perrier en HOKA et sac CHAMROUSSE, qui n’est pas au mieux de sa forme. On est avec deux autres concurrents. Le premier lâche avant la fin de la première butte. J’attaque alors la montée sur le refuge du Goléon. Devant grosse bagarre et Flo Mairy commence à décrocher légèrement. Pschitt se refait la cerise, me rejoint au refuge avec sa technique de « Nordic Walker » (je crois que je vais aller faire des séances avec lui) et on lâche « le gars en bleu », après que j’aie pété la dragonne de mon bâton CAMP.

Première descente, nos instincts de skieurs nous font dévier vers un névé. C’est béton!!!! Heureusement que j’ai affuté mes SALOMON SPEEDCROSS PRO à 88° pour ne pas me la coller! On commence à commenter l’allure folle du groupe de tête puis on dévie sur la famille, les vacances, le paysage, les potins… (pour les détails il fallait être avec nous!). On lève un vautour dans la descente sur le Chazelet et il commence à tourner autour de nous.
moi: « Wahou Nico regarde! »
Nico: « Quoi les premiers? »
moi : « Non un vautour »
Nico: « Ahhhh… (déçu) »
Sympa la balade mais quand on demande à un bénévole où sont les premiers et qu’il nous répond « à 15 minutes », on sait que ça va être dur de les reprendre. On arrive au Chazelet et là je me retrouve avec Pschitt surexcité qui me dit qu’il a vu Flo Mairy à 5 minutes dans la montée. « Allez Flo, on se le fait! » En 200 mètres, il me prend 100 mètres, mais j’arrive ensuite à maintenir l’écart. Un 4×4 de secouristes me double et me demande si j’ai vu un coureur boiter… Non… Ils ne sont que 4 devant, Pschitt va bien, ça ne serait pas quand même…
Et ben si!!!! Florian Mairy en SENSE PRO et chevilles ENKARTON qu’on rattrape au milieu de la montée, blasé… (et il y a de quoi pour sa 2ème cheville de l’année, d’autant plus qu’elle a tourné sur la piste 4×4 en terre la plus roulante du parcours).

On monte sur le plateau d’Emparis, Nico a toujours sa petite avance d’une minute. Sur la traversé du plateau, je relance un poil plus et dans les 300 premiers mètres de la descente, je suis déjà sur lui. Il me dit que ça le tire un peu en bas du mollet. Je l’encourage, à mon tour de prendre quelques hectomètres d’avance et il s’accroche jusqu’au Chazelet.
Après un petit faux plat montant horrible sur la route, j’ai un flash et je revois les images une vidéo dont je rêve quasiment chaque nuit:

« joue avec le terrain », « engage sur l’avant comme un athlète, attaque plante de pied et mets de la pression au sol, sois relâché », « en gros faut faire comme Nico »…

Je la mets en pratique et à la Grave, plus personne derrière, je suis tout seul, je suis triste, j’ai perdu mon copain! C’est le moment d’attaquer le retour vers le départ sur un petit single bien bucolique le long de la Romanche, avec quand même un bon coup de cul! Je double Marie du TTT qui termine son 20 km. Bon ben voilà, 3ème, je retrouve Nico Hairon et Clément Molliet qui ont fini au sprint après s’être mis des mines pendant toute la course, et content d’avoir pu profiter d’une super journée avec les copains. C’est aussi le premier podium « vieux » de Philippe sur le 22 km, Nicolas Chastanier gagne le scratch et Aude fait 2ème fille. Le parcours était juste magique, un vrai trail montagne, la météo était parfaite, l’organisation au top!!! Une grosse réussite pour cette nouvelle équipe à la tête de cet événement. On reviendra.

La meije1Podium scratch du 42 km

0 Flares Twitter 0 Facebook 0 0 Flares ×

3 thoughts on “Week-end à La Grave !

  1. Que veux tu, on est généreux dans le sud Si tu savais le nombre de vents que je me prends avec cette histoire de bises Bravo pour ta performance en tout cas! ! On a passé un super week end et c’était bien cool de t’avoir croisé!

  2. Bon ! J’ai quelques petits commentaires :

    1) super la vidéo ! avec Florian et Nico ,
    2) c’est quoi cette barbe de bucheron Canadien (sur le podium) ?
    3) Et le CR on se serait cru dans un film américain avec une pub ou un logo toutes les 5 min. , mais tu n’as pas parlé de la boisson Eau toidela (pour mieux doubler) et de ton sponsor pour l’alimentation Gel’apatate pour être en forme ( Flo le prend en suppositoire sinon il vomit tout)…..

  3. Ben je touche sur chaque marque citée! Pareil pour la barbe, j’ai le syndicat des bûcherons canadiens qui me reverse des dividendes à chaque vue. (Et j’avais pas la chemise à carreaux)

Répondre à Isma Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *