0 Flares 0 Flares ×

Par David MAJEWSKI.

Le Trail de l’Oisans (dimanche 25 mai 2014 , Ornon (38)) ? Une belle histoire d’amour avec ce trail Isérois, auquel j’ai participé pour la première fois en 2012, dans sa version 20 km( 1300 m de d+). J’avais d’ailleurs frôlé ma 1er victoire…

Je me rends au col d’Ornon, avec Juliette. J’ai grand plaisir à retrouver mon JMG aux commandes de ce beau et conviviale trail montagnard. Il est comme d’habitude, au taquet, avec quelques cheveux blancs en plus !

A l’arrivée, avec JMG

Cette année, je prends le départ du trail grand format : 50 km et 3000 m de d+.
J’aborde ce trail comme une course de préparation à 5 semaines de mon 1er gros objectif de la saison, les 80km du Mont-Blanc, qui sera mon premier Ultra « montagnard » également !

Je sors d’un bon bloc de 4 semaines d’entrainement, avec en moyenne 12 à 15h00 par semaines et 20 000 m de dénivelé avalés!

Du coup, je sais que je vais manquer de fraicheur physique et mentale, mais le but est de faire une longue sortie en montagne, en mode plus poussé que mes habituelles rando-courses.

Coté course :
Tout commence tranquillement , en descente, je papote avec Maxime BESACIER, un bon traileur et ancien triathlète . On est peu nombreux au départ, on se croit au départ d’un OFF, c’est sympa. Puis à Chantelouve, une première ascension de 500 m de d+ nous attend. Je décide de monter le train pour voir qui se détache du peloton! On est un groupe de 5, dont mon néo ami de course Vincent MOISY. Maxime semble accuser un peu le rythme, tandis que François LACHAUX se détache légèrement. Je vois à son souffle, qu’il est un ton au-dessus. Avec Vincent, nous partons en chasse patate !
On a un bon rythme, ça relance bien, je suis assez à l’aise. Les sensations sont bonnes.
Le parcours défile, on va assez vite, on traverse les petits hameaux de l’Oisans, longeons la Lignard. Vincent se détache légèrement dans la descente, je me retrouve un bon moment seul en 3eme position.

Trail de l’Oisans 2014 – David MAJEWSKI – Photo : Guy LITTLE

Le petit bémol, est que nous avons courues trop vite la 1er partie, et les ravitaillements ne sont pas en place, je ferais environ 30 km avec uniquement 850 ml !!! Donc, il commence à être sec le type !

A la Palud, avant la grande côte de 1300 m de d+, je fais une déviation au parcours, en allant chercher un bassin pour faire le plein.

Dès le départ de la terrible montée, je vois Lionel MICOLLET, autre bon traileur du pays de Vienne, accompagné de Maxime !! Lionel attaque la montée tambour battant, je suis en marche tracteur, dans ce mur (pourquoi n’ai-je pas pris les bâtons!!!). Je relève les yeux, il est déjà 100 m au-dessus, piouffff, alors que Maxime décroche aussi!

Je grimpe à mon tempo, je sens le manque de fraicheur évident, pour me faire plus violence,
On rejoint le parcours du 36 km au ravito d’Oulles. Je suis à la lettre les conseils du JMG, faire le plein, avant d’attaquer le lac Fourchu. Je grimpe plutôt bien, car je double et maintient l’écart avec des gars du 36 km. Je reprends même François LACHAUX, qui n’est pas au mieux.

Arrivé au lac Fourchu, c’est MAGNIFIQUE, j’oublie un peu la course pour contempler le spectacle de la nature!! François à l’air d’avoir repris du poil de la bête et Patrice JALLIFER, un compagnon de course de la 6000d, me revient dessus. J’ai dû un peu trop forcer dans la montée, j’ai du mal autour du lac Fourchu à trouver le bon tempo. Le début de descente est bien technique, je reviens vite sur Patrice et le redouble. En traversant un torrent, je chute ! Du coup je me contracte un peu, et au fil de la descente, un point de côté me bloque la respiration. Je laisse partir Patrice, je dois m’arrêter 1 minute, pour ventiler.

Je finis plutôt bien le finish casse patte et moral que le JMG nous a concocté. Je prends la 6ème place, 3ème sénior, en moins de 6h00 sur ce parcours bien montagnard, bien technique, bien casse pattes arrières et avants !!! Parfait.

J’ai pris énormément de plaisir et le temps est passé super vite. J’étais plutôt frais tout le long, je sens que le foncier commence à être pas mal, du coup, j’ai passé une agréable course.

L’après course sera encore bien sympa, avec tous mes TTT, sous le chapiteau, à manger de la purée maison, des saucisses, et à boire un bon café bien chaud.
Juliette et moi profitons du Podium, on récolte, les lots pour nous et le TTT.

Voilà encore un bon dimanche, simple et conviviale comme je les aime.

Prochain rendez-vous du côté de la Mecque des trails de montagne, à Chamonix (74), pour une autre aventure. En attendant encore quelques belles bambées dans la montagne et ensuite, repos repos repos avant l’Ultra.

0 Flares Twitter 0 Facebook 0 0 Flares ×

12 thoughts on “Retour sur le Trail de l’Oisans version 50 km

  1. Bravo mon Mayou. Pas facile ce trail car il y a de la pente sur la terre de mes ancêtres. Direction Cham maintenant pour une magnifique épreuve.

  2. Cham cham cham il y a que ca de vrai on s’en fou de l’Oisans et du Taillefer !!!

    1. Merci François!
      C’est clair que raide est bien le mot!
      Je vais y retourner faire une ou 2 bambées la semaine prochaine, dernière grosse semaine.
      avant d’aller côtoyer le gratin mondiale , et en montrant haut les couleurs du murçon patate!

      Mich: Moi je m’en fou pas de l’Oisans, et du Taillefer, c’est vraiment beau, et c’est idéale pour du trail montagnard.
      De plus c’est isolé, tu peux te faire des bambées sans voir une tchat ou zizi habillé en saucisson, adadas ou compresboule pendant des heures! la nature dans son plus simple appareil lol

      A tanto

      et mange des patates tu vas en avoir besoin samedi

  3. il a la gniak le polak, bien joué Musclor, tu vas faire un carton à Cham! Suis d’accord avec toi, l’oisan, le taillefer, le dévoluy et tout le tintouin c’est la vrai montagne, pas du marketing à la Chamonix-crème mont blanc ou Cervin-Toblérone. Fais pas le con dans les semaines à venir, s’agit de pas se fouler la fesse gauche avant la sortie de l’année!

  4. C’est sûr qu’il va falloir récupérer. …….
    Car le Mayou il m’avait l’air rincé après la course , mais il a vite repris des couleurs avec un bon petit repas bien agréable. ….

    1. Non franchement isma ça va plutôt bien, et j’étais loin d’être rincé!!
      Pour le vomito, c’est plus un coup de froid au bide et l’eau bien fraîche pris dans les torrents qui m’ont tournés les ventre un instant!
      Mais j’ai déjà bien récupérer musculairement , encore la semaine prochaine bien chargé, et après on attaque le repos, repos, cool, ptite séance, repos, ptite séance, repos ect…

      venga

  5. Historique ce Trail de l’Oisans! Bravo le Mayou pour la première de ce grand parcours.

  6. bravo mon mayou !!!!! j suis bien d accord avec toi , moi je kiffe le massif de l oisan , taillefer je n en parle meme pas si je retrouve la photo de ma famille et moi a l age de 3ans au bord du lac fourchu je la mettrai en ligne que de bon souvenir dans ce massif !!!!!!! au faite ca veut dire koi le mot REPOS ? bises la compagnie et a blocccccccccccc comme d hab les tttistes

    1. REPOS
      R: Razade
      E: Embiance ( c’est du polonais ca veut qu’on est bien tintin
      P: Polack
      O: Olive
      S: Single track

      Voila mon petit kilian kupricard qui courrait tout nu à 3ans autour du lac fourchu

  7. C’est vrai que Lamiricoré il nous a écrit un commentaire bien pourrit , dans le même style il aurait pu rajouter : c’est nul d’habiter à la campagne vive la zup …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *