0 Flares 0 Flares ×

Par David MAJEWSKI.

Premier rassemblement du Taillefer Trail Team en cette année 2014, les 12 et 13/04 du côté de la Drôme provençale, à Buis-les-Baronnies, dans le cadre du Trail Drôme. Je suis excité comme une puce à l’idée de faire un rassemblement avec le TTT. La météo en ce printemps est idéale, et une bonne vingtaine de TTTistes vont se retrouver au centre du petit village, où pas moins de 1700 traileurs s’affronteront le dimanche matin.

Samedi :

L’ambiance est très détendue, la meute du TTT fait un bon convoie en direction de Buis. On essaie de ne pas trop se disperser dans la foule au retrait des dossards. Quelques-uns sont déjà en place, et rien de mieux que de se poser tranquillement en terrasse de café, en attendant tout le monde. Après 2h de glande, on part en direction du gite situé vers le Poet. Une petite route et piste de Paris Dakar nous mène à ce merveilleux petit endroit perdu au milieu des buis, falaises et garrigues du coin ! On prend nos marques et on va découvrir les alentours avec mon poulain Robin, en trottinant 30 minutes autour du gite. C’est magnifique, quelle vue !!! J’adore ce paysage rude, désertique.
Suivent un petit apéro, une AG du team et le repas. Ricardo nous raconte ses anecdotes de courses, avec ses potes traileurs Kilian, Anthon, François D’Haene, Timothée Olson… François quant à lui sort quelques chronos et palmarès de coureurs du Larzac, australiens, jamaïquains, kosopolopakistnien… Ça rigole et l’ambiance est toujours au rendez-vous. Le trail de demain ne fait pas très peur, sauf peut-être pour Aurélie, qui prendra le départ de son premier moyenne distance.

Dimanche :

4h45 : Mayou debout, prêt à en découdre. Pas d’objectif particulier en terme de classement, car je suis de retour de blessure (entorse à la cheville contractée il y a 4 semaine au Ventoux). Je veux profiter de la première boucle, pour prendre des repères de temps de passage, de l’état des chemins, s’imprégner du lieu dans la perspective des France, en Septembre sur le même lieu. Je veux également finir mon cycle de trails M, (moyenne distance) en mettant du rythme assez élevé, quitte à craquer sur la fin de course.
Je rassemble mes affaires et descends dans la salle principale. Toujours les mêmes gestes, Gatosport, café, banane, compote, premier passage WC, puis massage, vicks, check matos, on boit du Saint-Yorre, c’est fort, puis second passage WC. Je suis réglé comme une horloge suisse. 6h15 : départ pour Buis.
Petit échauffement avec la troupe du TTT. Difficile de se louper avec nos visières et t-shirts « Fluo électrique ». Je croise également Nico MARTIN, il est motivé et veux vite rebondir après son échec du Ventoux.
7h00 : Pan ! Départ, je suis en début de peloton. Sur la route et sentier large, alternant montés et courtes descentes je me place dans les 30 premiers. J’ai de superbes sensations. Je me cale vers les 170 bpm. J’entraine dans mon sillage Laureline GAUSSENS. Puis viens les bons pourcentages en singles. Là, je décide d’attaquer, je remonte quelques places. J’ai l’honneur d’arriver derrière Manu GAULT, qui me dis « tu veux passer », sans hésiter je dis oui oui. Avant de basculer sur les crêtes, un petit ralentissement et on se retrouve en petit groupe de 8 pour filer à bonne allure jusqu’au 1er Ravito.
Après le ravito, le groupe explose (certains prendront même un bon raccourci). On est 4 dont Eric JOUSSELME avec qui j’ai couru le Raidlight Winter Trail 2013. Le rythme est toujours bon, on alterne les pistes et monotraces à bonne allure. Une splendide descente nous ramène sur Buis-les-Baronnies. J’arrive au ravito, François, mon team manager, est là. Je prends le temps de bien boire, mais oublie un peu de manger.

C’est partie pour la deuxième boucle. Du bon bitume, suivi d’un single bien raide, je tente de recoller à Eric, mais il grimpe aussi vite que moi. Ensuite 3 ou 4 km de piste en faux plat montant deviennent horrible pour moi. Je m’accroche à courir, tandis que la tête veut marcher. Un début d’hypo, n’arrange pas les choses, mais ouf, le ravito du PK32 est là !!!!!
On fait le plein de coca, banane, d’eau et ça repart. La dernière partie est bien sauvage, je suis seul, et de temps en temps j’aperçois du monde pas très loin au-dessus de moi. Je me concentre sur moi-même, j’essaie de garder un rythme de marche tracteur correcte, et fais de petites relances au trot. On bascule dans une superbe descente en single, que j’affectionne. Je reprends, un concurrent, mais je suis un peu dubitatif, car j’étais sure de l’avoir posé dès la première difficulté de la journée !! Puis un deuxième, euhh là y’a un souci !
Bref, je poursuis mon effort, 3h55’, j’arrive proche du speaker, je me dis ça y’est !! Puis un bénévole, m’envoie à droite. Je cours et m’éloigne dans un lotissement. On ne traverse jamais la rivière. Je m’interroge, ne m’a-t-il pas pris pour un concurrent du 15 km !! C’est bizarre, on n’entend plus le speaker. Je poursuis, j’hésite entre m’arrêter ou continuer, puis un mec me chasse sur le bitume… 2 km de bitume pourrie dans les lotissements de Buis, du grand n’importe quoi ! Je coupe la ligne d’arrivée en 4h05 à la 34ème place !! Quoi, ce n’est pas possible !!! Laureline GAUSSENS est déjà arrivée, alors je l’avais décrochée dans la 1ère bosse !! Je vais vite apprendre que des groupes se sont trompés et ont coupé une partie du tracé !!
Bref, je suis un peu déçu sur le coup, mais je me dis que ce n’est que du sport. Je regarde ensuite mon écart avec Julien RANCON et Nicolas MARTIN. 40 minutes pour 40 km, c’est très honorable et je suis dans les clous, même avec une forme pas encore au top.

Les arrivées se succèdent, les TTT arrivent : Pascal, Michaël, Juliette, Franck, Cyril et Aurélie. Tout le monde récupère doucement, tranquillement soit au bar ou soit à l’ombre des platanes.
On remonte ensuite au gite pour festoyer autour d’un bon sanglier polenta, fait par notre Jean-Pierre, et sa fille, un vrai régal. Ça rigole, chacun a sa petite épopée à raconter. La journée s’achève, il faut rentrer tout doucement à la maison avec plein d’images et de sourires dans la tête.

Point positifs :

• Bon rythme tout le long, bonne sensation générale, surtout en cote et descente raide.
• Bloqué un peu en descente au début, puis prise de confiance et de sacrés bonnes sensations ensuite.
• Bonne résistance du rythme élevé, moyenne cœur très élevé sur 4h : 168 bpm, pic à 180,
• Bon mental, surtout pour tenir dans les parties roulantes avec le manque de vitesse dut a l’entorse de la cheville.
• Site de l’épreuve très jolie

Points négatifs :

• Manque de vitesse sur le roulant
• Mauvaise alimentation, début d’hypo vers le km 30.
• Quelques crampes en descentes roulantes mais bien gérées.
• Organisation très moyenne, parcours très roulant, avec beaucoup de piste et de bitume.

0 Flares Twitter 0 Facebook 0 0 Flares ×

8 thoughts on “Trail Drôme 2014 : version 40 km et 1900 m de d+ par Mayou

  1. soyez pas jaloux les mecs si on s entraine avec des figures du trails ou anciens bon triathletes !!!! en tout cas belle course mayou degoute pour toi pour la place mais comme tu dis si bien c est ke du sport !!!!!!!! ps francois met le dessin des bosses et des bulles la star de lyon c est moi lol

  2. Pas de bol, ce balisage limite… ils ont un peu plus de 5 mois pour s’améliorer, car ça la f… mal qu’on finisse devant les Spehler & Co sur un malentendu !
    Enfin… il en faudrait quand même un gros (de malentendu).

  3. perso j ai trouve le balisage au top certe a 1 ou 2 points manquaient peut etre de benevoles mais on peut pas dire ke l orga n etait pas top rien que les ravitos donnaient envie de ne pas repartir !!!!!!!! ps @mon mayou la vitesse c est pas encore ton fort on a vu au trail givre mais pour un sanglier ca avance quand meme et de plus tu te rattrappe vite dans les montees perso j aimerai bien monter comme toi bise a tous
    @francois et tu ne parle pas de la super perf de notre nono sur le beaujolais village trail le mec fait 4eme deriere francois d haene et mon pote yo stuck et bien moi je te felicite mon nono enorme bravo

  4. Euh ricardo pour la vitesse faut pas exagérer, je suis pas une brel, je t’ai accompagné longtemps a ton tril pourrie de montaney, avant de lacher mentalement!!!, là j’arrive au ravito de buis avec un temps de 2h15 alors qu’il me reste encore 17km derrière , toi tu as mis 2h15 il me semble, donc je pense que ma vitesse est pas mal …., tkt je connais mon niveau qui est de 36′ env au 10km!! puis avec ce qui m’attends en juin c’est pas la qualité que je voulais travailler le + en ce début de saison!! en revanche pour septembre et octobre ca sera une autre musique tkt pas ma star de Lyon

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *