11 thoughts on “UTMB® 2014 : compte-rendu de Carole ADAM

  1. Carole , pendant que l’on courrait avec Gillou on discutait , et il m’a demandé si j’avais lu ton cr , avant de lui demander un résumé j’ai voulu savoir sur combien de livres ça tenait. …..En même temps là y’a vraiment de quoi dire. ……..

  2. un grand bravo!je sais pas comment vous faites pour passer la (les) nuits dehors à chasser les kilometres!

    1. en fait Fab j’aime bien la nuit, il y a une ambiance particulière, la lumière des étoiles ou de la lune, les serpents de frontales, le calme et le silence, c’est assez agréable. Tant que tu ne tombes pas de sommeil bien sûr… 🙂

  3. Super ! On se fait une petite discussion entre nous 3….. moi j’ai fait que des départ de nuit comme se samedi et c’est vrai que c’était super agréable . D’ailleurs quand Fab m’a doublé je lui ai dit bonne course et lui a ralenti pour faire un brin de causette , ça a été un des nombreux bons moments de cette course ……

  4. Excusez-moi de m’immiscer dans votre conversation!!
    Bravo Carole pour être allée encore une fois au bout de ce gros bout! Merci pour le CR, j’ai revécu l’UTMB avec toi. Bon c’est vrai que c’est long mais il y a tellement de photos que c’est presque une BD en fait.
    J’hallucine quand même Carole sur ton estomac de chameau. T’as vraiment réussi à manger des saucisses frites à Champex?!?! Alors là, mille bravo!
    A+

    1. Non non Juliette, en fait j’ai pas du tout un estomac de chameau, c’était la première fois d’ailleurs que j’avais pas de problèmes digestifs sur une course ! Les saucisse-frites c’était le menu de mon assistant, je lui ai piqué une frite et un morceau de saucisse, ça a l’avantage de changer de l’ordinaire, et au bout d’un moment c’est tout ce qui compte 🙂

    2. @Juliette : bien sûr qu’on t’accepte dans notre petit cercle , mais je sais pas si t’as vu , mais Carole est une belle concurrente à la course de la plus souriante du TTT voir du monde…………..

  5. Ça y est ! Je lis pas vite …. je viens juste de finir .Pérso de telles distance avec tout ce D+ , ça me fait un peu peur ….
    Pendant vos courses à Nono et toi , j’ai eu le temps de faire un footing , me poser chez moi ,suivre vos courses , allez au boulot , dormir , un autre footing, prendre du temps libre , ……..mais j’ai très souvent pensé et parlé de vous …..

    1. de toutes façons je préfère courir qu’aller au boulot :-p et quand je prends du temps libre c’est pour aller courir, donc tout va bien 😉

  6. Bravo encore Kaolla! Isma si tu veux augmenter le nombre de tes séances de footing en lisant un compte-rendu de Carole je te conseille celui de l’utmb l’année dernière ;-).
    Récit en plus en 3 ou 4 épisodes, genre « Plus belle la course » :-).
    Ta DiagdesOufs que j’ai parcourue aux travers de tes récits ont contribué à ma motivation et à mon enthousiasme de faire un ultra avec toute une nuit dehors ;-). En plus des vidéos d’enfer de de Seb Chaigneau notamment!
    Fab, moi ce dont je suis encore plus admiratif c’est de se taper un 24 heures sur un circuit de 1km à tout casser et de tourner en rond. Tu as 24 heures à tuer; soit tu marches soit tu cours, soit tu rampes c’est « free run » et pas de lutte contre la barrière horaire !
    (voir un de ses compte-rendu de course 24 heures).
    Quand tu es capable de courir 24 heures en rond sur bitume en plus et en ville cela devient impossible psychologiquement d’abandonner une course mentalement. Il n’y a que la grosse blessure ou la sorcière Barrière Horaire qui t’y oblige à « l’insu de ton plein gré ».
    Isma, si tu lis tout son blog tu auras de quoi préparer un gros-gros trail 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *