0 Flares 0 Flares ×

Par David MAJEWSKI.

Voilà de retour dans la cité de Gruissan. C’est ici en 2012 qu’a commencé ma carrière de trailer long. J’avais pris une belle 37ème place en 4h49. Puis ensuite en 2013, là, j’ai claqué la perf, en prenant la 18ème place en 4h47, mais c’était beaucoup moins relevé que cette édition 2015 !! Gruissan m’a toujours plutôt bien réussis. J’ai toujours adoré ce trail fait de relances, de monotraces à gogo et de vues sur la mer en plein mois de Février, ce qui nous dépayse, nous les montagnards.
Beaucoup de grands noms du trail sont attendus, et une belle densité de niveau sera présente sur la ligne de départ.

Avec mes compagnons Xavier color gitano, Isma l’homme qui fait du long à jeun et Jo le soprano du trail, on taille la route pour Gruissan, the place to be du trail en ce week end de Saint Valentin. On va vite récupérer les dossards, faut pas trainer la France joue à 18h00 !!!
La liste de Favoris/Outsiders n’en finis pas, et surprise, comme j’ai un superbe grand frère qui a animé le trail y’a quelques années en arrière, puis avec ma 18eme place de 2013, j’y figure !!! C’est toujours marrant de voir son nom à côté des champions. Dossard 11, yeeeeppppppaaa
Allé on se grouille, ce soir y’a Match ! On prend place dans notre Ibis budget Ca regarde le match Irlande vs France, pendant que Xav peaufine son sac de course pendant 1h20 !
Ensuite superbe repas de Saint-Valentin entre burnes à la cafet Casino ! Magique, y’a de quoi faire rêver une gonzesse de « Tellement Vrai » célèbre émission de NRJ12! Xav a pris un énorme bol de mousse au choc, qui lui fera interpréter Color ritano avec son cul toute la nuit !! Merci Xav !

Dimanche

Prépa tenue de combat, pluie ou pas pluie telle est la question, pti dèj et c’est partie mon kiki.

8h30 : Johann part pour le Las Caladas, un jolie trail de 27 km et 750 m de d+ !! Il pleut, normale Johann est de la partie, quel chat noir celui-là.

9h00 : C’est à notre tour pour le Gruissan Phoebus Trail et ses 50 km (1550 m d+) de clape, c’est-à-dire caillasses et gare à la garrriiiiiiiiigue.
Je suis à côté de Clavery, Cory, Chartoire, c’est trop bon. Je suis le groupe de tête jusqu’à la monté du réservoir, pour faire comme les pinpins qui veulent leurs photos dans le journal du coin le lendemain !! Non je déconne, ça va le start n’est pas violent ! Je me cale non loin de Thomas St-Girons, comme en 2013. La suite que dire, les élites mettent le tempo +, moi je me laisse gérer par mes sensations ! J’ai des jambes de feux (pour mon niveau) le souffle est bon, je cours avec mon Xav la plupart du temps, on est dans le TOP 30. Dans tous les singles, faux plats montants je suis au top moumoute de ma forme. On est un petit groupe de 5, ça relance, on se tire les uns vers les autres sur un superbe rythme. Mon ami Rémy Marcel nous passe au bout d’un moment, on le laisse partir, mais nous l’avons toujours en visu. On enchaine les innombrables singles et bosses, on ne s’ennuie jamais sur ce tracé, du trail comme j’aime. Dans la monté du Puech Redon, enfin par là-bas, je tente une échappée belle, étant en cannes en côtes, le travail de musculation porte vraiment ses fruits. Je double Julien Jorro qui a craqué car il est malade. J’essaie de revenir sur Rémy, mais pas possible. Avant le ravito, le groupe à Xav me reprend, et Rémy est 1’ env devant nous. Je me dis que c’est mieux de rester groupir.


Xavier (en blanc) donne le rythme

Seulement voilà, finis les singles, et place a du monotrace sauvage, technique dans la garrigue. Alors autant d’habitude je me débrouille plutôt bien en descente technique et passage technique de sangliers, autant dire qu’en 2015, ce n’est pas la même musique, je suis une vraie Teddy Trumpet !! Je suis tout crispé, je n’arrive pas à me lâcher, je suis tout en retenue, du coup ca m’énerve et je prends vite 30s, 1’ dans la vue…
Juste avant le ravito je prends un coup de moins bien. Cet hiver, j’ai bien bossé la vma, les relances courtes, seuil court (des séries de 10 à 15’ max), mais je n’ai pratiquement pas fait de travail au seuil long, et sortie longue, du coup ça commence à se faire sentir au-delà de 2h30 de course. Ce n’est pas grave l’objectif est fin Avril que je me dis. Au ravito, je prends mon temps (2min max), pour recharger, refaire le lacet, manger un bout de banane !! Mais là avec ceux qui ont une assistance, je perds 10 places.. Pour vous dire la densité de niveau ! Putain, mais laissé moi, oh oui laissé moi, manger ma banane tout nue dans la clape !!! Je repars en chasse patate, et dès que c’est roulant je reviens fort, mais le technique est à nouveau au menu, et je prends un éclat. Là, je passe 12 km entre les 2 ravitos, où mentalement je lâche et techniquement je suis à la rue. Je continue à perdre quelques places, je suis sortie du top 30 et je suis rentré dans le top 50 à la 46eme place !! Quelle descente aux enfers !!! Pour arranger le tout, une douleur se fait sentir au tibia, surement le trop plein de caillasses.
Ça sent le clape de fin !!!
42ème km Ravito ! Allé je connais un peu le coin, et je sais que le technique c’est plutôt terminé, on retrouve du monotrace de vtt sinueux mais propres, et ça roule ! Musculairement t’es plutôt bien mon garçon, pas de crampes, alors envois toi, et arrête d’erré dans cette clape sans te battre!! Non mais oh, je ne suis pas un quand même non !! . Je pars pour les 8 derniers km tels un frelon asiatique. Je remonte les places perdues, c’est bon ça. Sur la digue finale je reprends encore 2 gars, un 3ème est 100 mètres devant, mais il manque quelques hectomètre pour revenir..
Voilà, je franchis la ligne en 4h46, à la 39ème place ! Pas si mal, mais je ne suis pas pleinement satisfait ! Je voulais approcher les 4h30 et les 50 minutes d’écart avec l’élite, mais il m’a manqué du taf de seuil long. J’étais dans le coup durant 30 km, avant de décrocher de l’objectif. Tant pis, mon objectif est fin Avril, il reste du taf !! L’essentiel est d’avoir décroché ma qualif pour les championnats de France 2015 et surtout avoir pris énormément de plaisir sur ce superbe parcours avec des bénévoles et orga au topppp!!

On prend le temps de profiter du cassoulet qui donnera de bon pets, et du massage au top !! Il est temps de retrouver nos montagnes et nos familles, c’était encore un superbe week end de partage et d’amitié.

Points Positifs :
Bonne progressions en vitesse et rythme de course. J’arrive à suivre des gars qui habituellement aller plus vite que moi.
Bonne prépa musculaire, car les années précédentes, je finissais ce trail plein de crampes et en mode survie, alors que là, plutôt bien..
Bon état d’esprit sur la fin.

Points négatifs :
Manque de résistance et de long pour accrocher mon objectif initial.
Manque de volonté et confiance en moi pour accrocher le groupe à Xav, au moins plus longtemps.
Long doute mentale du 30eme au 42eme.
Descente et passage technique à s’y remettre vite vite, car je m’énerve tout seul.

0 Flares Twitter 0 Facebook 0 0 Flares ×

5 thoughts on “Gruissan Phoebus Trail 2015 : une histoire de clape et de pets

  1. bravo mon mayou !!!!! tu as le temps pour travailler ce qui t as fait defauts !!!! je trouve bizarre que tu es craque mentalement moi qui te considere comme un warrior et un lache rien peux tu m expliquer pourquoi ce craquage ? bonne continuation l ami !!!! tu vas nous faire une tres belle saison je n en doute pas !!! c est koi ton objectif en avril ?

  2. Salut Ricardo!!

    Mon obj est l’ultra des balcons d’azur 80km et 3500md+ plein de bosses et de relances!

    quand je dis que j’ai craqué, c’est que je me suis déconcentré et je courrais pour courir mais pas de niac pour me faire violence et mal à la gueule, où du fameux lache rien comme tu dis!!!!! c’est revenu dans les 8 derniers km!!

    merci reprends doucement l’ami, et la saison est longue

  3. Enorme le CR surtout la partie musicale du samedi soir!!!! mdr encore un week end au top avec rigolade, course et de belles découverte humaine et géographique.

    Cette course nous servira pour la prépa de la suite et j’ai hâte de recourir avec mon polonais préféré!!!! prochaine fois promis je ne prends plus de dessert 😉

    El GITANO

Répondre à mayouundertheobiou Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *