0 Flares 0 Flares ×

Nicolas BONNEAU, nouveau membre du Taillefer Trail Team, se présente :

• Peux-tu te présenter en quelques mots ?

Bonjour, je suis Nicolas Bonneau, originaire du Languedoc Roussillon, mais installé en Rhône-Alpes depuis une vingtaine d’année. Je me suis mis au sport tardivement, Vtt, rando, et un peu par hasard à la course à pied.

• Tu pratiques la course nature ou le trail depuis longtemps ?

Moi qui jeune détestais la marche ou courir (j’ai toujours préféré le vélo), je me retrouve à m’aligner sur des compétition de course à pied dans la catégorie V1H depuis peu. Sans prétention de classement, mais plus par envie de relever des défis,

• Comment es-tu venu à la course nature ?

Pour me donner envie de courir, j’avais besoin de voir des paysages, d’avoir des sensations.J’ai quitté la route pour les sentiers et décidé de participer à mes premiers trails.

• Quelles sont tes motivations pour pratiquer le trail?

Comme je l’ai dis précédemment, l’environnement , le site, le paysage, sont une de mes motivations. J’adore prendre le temps d’admirer les paysages en haut d’un sommet, d’une crête, c’est ma récompense! « Quand tu arrives en haut de la montagne, continue de grimper ! »(proverbe Tibétain )

• A quelle épreuve rêves tu de participer ?

Qu’importe l’épreuve. Pourvus qu’elle soit riche en émotions.

• Ton meilleur souvenir de course nature ?

Le Trail des passerelles cet été, pour mon premier trail de 65 km, lors de la descente de Cote rouge, la joie de savoir l’arrivée toute proche , et de se forcer à rester concentré pour le passage de quelques singles techniques avant la fin.

• Où rêves tu de courir hors compétition ?

Dans le Massif des Calanques, entre mer et montagne.

• Quels sont tes objectifs cette année ?

Le Trail du Circuit de la Sure à Voiron, en juin, puis le Championnat du Canigou en août à Vernet-les-Bains (66).

• En quelques mots, peux tu nous présenter un de tes spots d’entrainement ?

La forêt des Bonnevaux , au dessus de chez moi, mais cela reste peu technique, sinon, la Chartreuse et plus particulièrement La Grande Sure, qui domine là où je travaille. Très rapidement on quitte le monde moderne, pour se retrouver dans le calme des alpages.

• Comment as tu découvert le TTT ?

À l’occasion d’une reco du Trail des Passerelles cet été, j’ai rencontré certains membres du Team.

0 Flares Twitter 0 Facebook 0 0 Flares ×

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *